Salut mes rossignoles,
 
Aujourd’hui pas envie de parler mode, envie d’ambiance musicale… cui cui cui cui cui
 
Alors, j’ai fait un rewind - blblblblblb - dans ma mémoire auditive, et voici une petite sélection des mes films musico-jubilatoire… un peu du culte, quoi ?!
 
Je ne parlerai pas de ces films musicaux, que j’adore également, de fameux groupes … je passe donc sur Tommy, The Wall, ou dans un autre style les Cry baby, Rocky horror picture show, Hair, Grease (mon 1er film vu en salle à 6 ans, séquence émotion …).
Je parle de ces films où 1, 2 ou 10 musiques m’ont emmenée dans leur trip, que ce soit le royaume du ring’, séquence émotion, ou bouge toi de là, j’ai trop envie de faire la teuf maintenant!
 
Vous allez voir, c’est n’importe quoi, ça part dans tous les sens, … mais toujours dans le bon sens. Le mien !
Ca commence…
 
NUMBER ONE!!!
 
High fidelity, Stephen Frears, 2000 
Alors là, mais alors là, on parle d’un monument. Oui mes rossignoles, un monument du film de référence zic !
High fidélité, faut le voir en film, mais également le lire en livre (comment ça c’est redondant ?!). C’est super mega CULTE !!!!!!!!!!!!
High Fidélity, écrit par Nick Hornby, raconte l’histoire d’un mec, Rob, joué par John Cusack, énooooooorrrme dans ce rôle (et encore cité plus bas, .. c’est parce qu’il est crop fort), proprio d’un magasin de disques frequenté par des amateurs de vinyls, d'albums rares des 60’s et 70’s. Et surtout c’est un compulsif de la TOP list. Tout est sujet à TOP 5, ses musiques préférées comme ses pires ruptures, ou ses plus belles nanas. Et là , il vient de se faire plaquer pour le nième fois, bref il serait temps qu’il comprenne et grandisse…
Et moi je vous dis, c’est jubilatoire …. Et c'est surtout la raison de pourquoi j’ai fait un TOP 5 sur ce p…. de blog !! Ouiii, c’est un mix de référence au tatatatatata TOP50 de Mr Toesca ( !!) et au TOP5 de High fidelity. Fin du secret.
 
Alors là, pour le plaisir, je cite quelques unes parmi les tonnes de zics de ce film….
"The River" Bruce Springsteen 
"
Baby, I Love Your Way" Peter Frampton
 
"I'm Gonna Love You Just A Little More Baby" Barry White 
"Leave Home" The Chemical Brothers
"Who Loves The Sun"
The Velvet Underground 
"Rock Steady" Aretha Franklin
"We Are The Champions"
Queen
"I'm Glad You're Mine"
Al Green
"Shipbuilding"
Elvis Costello & The Attractions
"Tonight I'll Be Staying Here With You"
Bob Dylan
"Oh! Sweet Nuthin'"
The Velvet Underground
"Tread Water"
De La Soul
"Everybody's Gonna Be Happy"
The Kinks
Let's Get It On"
Marvin Gaye and Ed Townsend
"I Believe (When I Fall In Love It Will Be Forever)"
Stevie Wonder
"Shooting Star"
Bob Dylan
Ca fait des tonnes, hein? Ben y’en a encore plein d’autres ! C’est le moment de réservez votre soirée !
 
NUMBER TWO!!
 
The breakfast club, John Hugues, 1985
Ce film, à mort 80’s, retour sur notre adolescence boutonneuse (ah ben, naan, pas moi…) fait partie de mes GRANDS films cultes. Siiiii ! Si vous ne l’avez jamais vu, c’est une référence. Film 100% années 80, américain pur jus, de djeuns c’est sûr, et pourtant un incontournable. Pas si con qu’il en a l’air…
Le thème : 5 lycéens, supers différents, se retrouvent en colle un samedi, et découvrent qu’ils ont beaucoup plus en commun qu’il ne le pensent.
 
3 raisons de le voir :
  • Bonne psychologie et description des jeunes américains entre dorés et paumés
  • C’est le Brat Pack . Un peu de culture, que diable!… Expression consacrée en regard du Rat Pack constitué de Frank Sinatra, Dean Martin et Sammy Davis Jr. Aujourd’hui, les ricains pensent avoir constitué le Frat Pack, composé entre autres de Ben Stiller, Jack Black et Will Ferrell. 
  • Le Brat Pack, c’était les rebelles de l’époque, 8 acteurs :  Emilio Estevez, Anthony Michael Hall, Rob Lowe, Andrew McCarthy, Demi Moore, Judd Nelson, Molly Ringwald and Ally Sheedy. Même génération, on y a assimilé aussi Mathew Broderick, John Cusack, Robert Downey Jr et même Tom Cruise.
  • Quand on voit le coté établi de tout ces acteurs aujourd’hui, on parle d’un autre monde….
  •  
  • Et puis LA grande raison de se film : LA MUSIQUE !!! Bon ok, rien de révolutionnaire, mais matez le bazar et vous m’en direz des nouvelles dans le contexte…. Moi, m’en fous, je m’en retourne à mes 13 ans…..
  • Simple Minds, "Don't You (Forget About Me)"
Allez tous en coeur, “don’t you, forget about me, don’t don’t don’t, don’t!.....”
 
Et aussi....
La Folle journee de Ferris Bueller, John Hugues,
1986
Là c’est Mathew Broderick qui s’y colle, et là zic toujours aussi en place.
Encore le même réalisateur, ok, je sais j’insiste un peu, mais les films de cette époque sont très forte musicalement parlant, et ceux là sont des incontournables !
Twist And Shout (The Beattles)
 
Dans la même veine, Sixteen Candles, Risky business, etc…
 
NUMBER THREE!
 
My own private Idaho, Gus Van Sant, 1992
Ce film, je l’ai vu avec mon amoureux de l’époque au Lucernaire, une version un peu abimée, bien roots, et j’ai été scotchée!
Les acteurs, le thème, la façon de filmer, et l’ambiance musicale…
Ce n’est pas le film le plus simple de Gus VS à trouver, mais aller voir …  le jazz de Eddy Arnold mais aussi les Pogues, Madonna et Elton John.
"Cherish"  Madonna
"Blue Eyes"
 Elton John
"The Old Main Drag"
 The Pogues
NUMBER FOUR!
Sailor et Lula, David Lynch, 1990
Simplement parce que j’ai toujours eu un faible pour Chris Isaak, ses sons, son ambiance, sa voix et son drôle de nez retroussé !
Et puis, cette fameuse tenue de Laura Dern à la porte de la prison, mythique, et la veste en croco de Nicolas Cage, inoubliable…. 
Sailor et Lula 
Chirs Izaak, Wicked game

NUMBER FIVE!
Easy rider, Dennis Hopper, 1968 
Ok, là rien de bien original. Ouaip d’accord, mais c’est comme ça. Si c’est aussi commun, c’est qu’il doit bien y avoir une raison, non ? Ben, certainement la musique alors….
Je ne vous ferai pas l’affront de teaser ce film, donc juste la B.O.
Ô puissance du son !
Celle là j’adore….
•        Fraternity Of Man - Don't Bogart Me (AKA Don't Bogart That Joint)
Et bien sûr
•        Steppenwolf - The Pusher
•        Steppenwolf - Born To Be Wild
•        The Byrds - Wasn't Born To Follow
•        The Jimi Hendrix Experience - If Six Was Nine
•        Electric Prunes - Kyrie Eleison / Mardi Gras (When The Saints)
•        Roger McGuinn - Ballad Of Easy Rider
 
Petit apparté fashion : If Six Was Nine est le nom d’une marque de fringues fantastiques, qu’on trouve chez l’Eclaireur. Je ne parviens pas à trouver un site web, ni d’autres infos, si vous pouvez m’aider………

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Ah, j'adore la photo en noir et blanc de la moto! Toujours très bons tes articles. On se régale!
Commentaire n°1 posté par Anne le 08/01/2008 à 15h08
Je viens justement de revoir Easy rider. Et je voudrais voir très vite My own private, que j'ai loupé jusqu'ici.
Commentaire n°2 posté par Frieda l'écuyère le 08/01/2008 à 19h22
Anne : Merciiiii! Frifri : C'est fou ces connexions..... we are linked!
Commentaire n°3 posté par Material Girl le 09/01/2008 à 00h39
tu viens de déclencher un débat animé avec mon chéri : ça fait des années qu'il me dit qu'il faut que je voie The Breakfast Club. Après avoir lu ta note me voilà enfin convaincue. Du coup il est tout vexé que tu sois arrivée à me faire changer d'avis et pas lui :) Un film bien sapé ? A part ça j'adooore My Own Private Idaho, ce film m'a fascinée quand j'étais ado.
Commentaire n°4 posté par Géraldine le 09/01/2008 à 19h07
Moi je suis flattée par contre!! J'espère que tu vas pas trouvé ça passé, parce qu'il faut vraiment le voir sur plusieurs degres et ne pas avoir tout à fait oublier ses considérations de moins de 20 ans (moi je sais que j'ai tj les memes!). Par contre, bien habillé, euhhhh, y'a de l'idée mais.... My own private.. j'en ai encore un souvenir émue et surout je crois que j'étais amoureuse à ce moment et le mec était avec moi!!!
Commentaire n°5 posté par Material Girl le 09/01/2008 à 19h13
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés