Avez vous vu la dernière campagne de pub C'N'C, alias la marque « sport » de Costume National?
J-licks-CNC.jpg Juliette & the Licks en icône rock pour cette marque italienne (oui, oui, italienne.. je sais, on y croise plutôt une inspiration japonisante, Yamamoto et Kawakubo y sont pour qq chose...)
C'est vrai qu'elle a un look assumé la Juliette, qu'on adhère ou pas, plutôt bien barré.


Juliette.jpg
Cela me donne l’occasion de faire un petit aparté sur les amours du rock et de la mode au royaume de la publicité.









Évidemment, cet aspect récupération des « icônes » du rock pour en faire du business dans une mode pas toujours d'initiée, ça en agace plus d'un.
Ann-D-Patti-smith.jpg

Exceptée l'admiration sincère d'Ann Demeulemeester pour une Patti Smith iconique (comme Agnès B, également très proche), on trouve moult collaborations plus surfaites.

Et même sans référence aussi directe, beaucoup de créateurs surfent sur la vague rock’n’mode. Exemple avec la dernière pub Burberry (Christopher Bailey aux manettes).
Cela dit, on a vu Brian Ferry dans les campagnes Burberry’s, un peu sur le retour, mais le lien du dandy chic anglais collait bien avec la marque au tartan. Ferry-burberry.jpg








Résultat de cette surexploitation du phénomène rock dans la mode, le skinny est un basique qui n'a plus grand-chose de l'idée punk du début, même la tête de mort devient sage. Bientôt ce sera le tour du perfecto de perdre de sa connotation subversive, si ce n’est déjà le cas... L’imagerie rock n’y perdrait-elle pas ses racines?


Cela dit, est-ce vraiment le problème? A tous ceux qui clament « marre de cette récupération », il ne faut pas oublier que là on ne parle que de chiffon ! Le rock n’est pas déguisement, on l’a suffisamment répété : le rock est une question d’attitude !!!
Ceux qui se veulent vraiment initiés, les purs, les durs, seront toujours différents, et même leur vieux slim, perf érodé ou chapeau sur la tête comme les autres...
L'attitude ne se banalise pas, elle se réinvente, elle s'exprime, juste une question de personnalité... Le style ne se résume pas à un bout de chiffon !
Et justement, certaines collaborations fonctionnent mieux que d’autres…

Dans les 70's, Vivienne Westwood, qualifiée de créatrice punk, habille déjà les Sex Pistols (en 70, elle ouvre avec Malcom Mac Laren la boutique Let it rock, à Londres). Cohérence et authenticité entre rebelles trash.
De Blondie qui a influencé spontanément une mode qui dure encore, version féminité à haute dose à Patti Smith dans un tout autre style, féminité androgyne, cela a été le commencement d'une collaboration sans fin entre groupe rock et mode....pour le meilleur ou pour le pire....

Madonna-Versace.jpg Les Franz Ferdinand habillés par Slimane, grincements de dents pour certains, on suggère que c’est « trop au point » pour une sincérité rock.
Il y a aussi les collaborations créatives, comme Lily Allen pour Top Shop.
Kylie-h-m.jpg










Et sur notre sujet  mode et pub : Kylie Minogue ou Madonna pour H&M, autant ça peut tirer la marque vers le haut, en opposition avec la pub Madonna pour Versace (en plus, photo peu flatteuse d'une Madonna version secrétaire!).
lopez-vuitton.jpg












Sans oublier, une J Lo pour Vuitton, de quoi faire gloups ou au contraire un coup de maestro??!
Qui gagne, marque ou rock star?


docM-cobain.jpg Et ce printemps, Kurt Cobain, Joe Strummer, Joey Ramone, et Sid Vicious, vêtus de blanc et Dr Martens aux pieds, lévitent dans un ciel nuageux comme des anges… Le lien était assez bien vu entre les Docs et ces purs rebelles, mais trop touchy de jouer sur l’image de défunts. Bilan : campagne de pub annulée.







Tout ça pour dire, mode et rock, le lien est évident, mais ça donne envie de voir une collaboration sincère où la pub parvient à retranscrire une relation authentique entre la marque et le rock*.
A bon entendeur, salut !

* Exemple : April 77 faisant des jeans avec Gibson, ça, ça colle !


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés