Salut mes colombes,
 
0811819973-norm.jpg Ce matin, je remet mes méninges en route, au passage je lis le fashionmag, et que vois je ?!
Marc audibet qui avait été recruté pour la direction artistique de la maison Madeleine Vionnet jette l’éponge après moins d’un an… après Sophia Kokosalaki, la créatrice grecque, qui avait, elle, quitté la griffe après à peine 2 ans après son arrivée.
 
Tout ceci me fait donc cogiter sur la polémique ou plutôt problématique autour de la relance des marques éteintes ou en voie de...
 
Question : est ce qu’une marque iconique qui a fait avancer la mode, qui est une référence incontournable, doit absolument revivre ? Est-ce une bonne idée ?
Et conséquence logique de ce questionnement : est ce que le créateur parti/décédé doit être impérativement remplacé ? Une marque  n’est t-elle pas amenée à s’éteindre avec son créateur ou à la fin d’un cycle de vie ? Ou une marque, donc avec un univers bien défini, peut-elle se renouveler infiniment ?
N’est il pas plus intéressant, réaliste, créatif de laisser la place à de nouvelles marques avec un créateur porteur de nouvelles énergies, d’un nouveau souffle ?
Toutes ces questions se posent avec les péripéties de la maison Madeleine Vionnet….
Bien sûr, il y a les exemples de Dior ou Yves Saint Laurent, mais….
 
00025dyp.jpg Avant d’en dire plus, qui est Madeleine Vionnet ?
Madeleine Vionnet (1876 - 1975), c’est LA référence absolue dans le milieu de la mode et de la création.
La Maison de couture Vionnet a été fondée à Paris en 1912 puis à New York en 1924.
Si on reprends l’histoire de la mode, il y a eu différent virage, choc, évolution, style, innovation…
Worth, le précurseur, a créé le concept du couturier
Doucet, l’initiateur
Jeanne Lanvin la 1ere à habiller à la fois femmes, hommes et enfants (l'emblème LANVIN, représentant Jeanne et sa fille Marguerite)
Poiret, l’audacieux, a libéré des corsets, puis s’est perdu dans ses chimères
Schiaparelli,l'inventrice du "rose shocking".
Chanel avec sa feme indépendante
St Laurent avec sa femme libérée
etc…
…. mais à Madeleine, on lui prête, en vrac... l’apogée de la haute couture, comme étant l'une des trois grands couturiers du siècle dernier, une vraie innovatrice, un génie technique, la plus grande, la seule…..
Nombre des couturiers se disent profondément influencés par Madeleine Vionnet, elle serait l'un des plus grands couturiers français et comme celui qui a le plus influencé la mode du XXe siècle.
Voici présentée la reine du Drapé, dites son nom dans le milieu de la mode, tout le monde s’incline. Sophia Kokosalaki, spécialisée dans les drapés et autres plissages fut ainsi un choix de filiation naturelle. C’est l'inventrice de la coupe en biais et du drapé car fascinée par Isadora Duncan et ses formes libres. Plus que des robes, ses créations deviennent de véritables architectures à draper selon un rituel de gestes précis.
Inovatrice dans la mode, elle l’est aussi socialement, elle organise ses ateliers de couture en mettant des chaises pour les ouvrières à la place des tabourets, crée un réfectoire, une crèche, et emploie un médecin et un dentiste à demeure. Elle va même leur offrir des vacances, bien avant la loi sur les congés payés.
1940, la maison Vionnet est mise en liquidation à l'hôtel Drouot. Tout le monde est licencié.
Suite à la fermeture de ses portes, la maison Vionnet ne vit plus pendant près de 60 ans. Au départ une relance d’un parfum, puis d’accessoires, 10 ans plus tard la couture revivra avec l’aide de Sophia Kokosalaki … mais jusqu’à quand avec ce dernier départ de Marc Audibet ?
 
Alors pourquoi cette maison si renommée avec un tel passif ne pourrait pas revivre de belles années avec l’énergie, le nouveau souffle d’un créateur inspiré ??
 
Et bien il semble que ce ne soit pas si simple
Aujourd’hui on est dans un rapport entre créateurs et financiers. Il n’y a pas de collection réussie semble-t-il sans couturier encouragé par le PDG (excellent article sur le sujet et surtout blog incontrurnable d’érudition mode : Poirette, .. je viens juste de le découvrir !)

Le communiqué du fashionmag indique : «
 Le styliste de la maison de prêt-à porter de luxe Vionnet, Marc Audibet, a annoncé vendredi 11 janvier qu'il quittait la griffe en raison de "l'incapacité" de sa direction à assurer "les conditions matérielles et financières indispensables" à la réalisation des collections… Marc Audibet a précisé avoir "vécu six mois quasiment en dépôt de bilan permanent" de la maison Vionnet. »
 
Les contre-exemples de toutes ces questions peuvent paraitre nombreux, à commencer par Dior, YSL, Chanel,… et plus dernièrement Balenciaga avec une incroyable réinterprétation des codes et de l’héritage par Ghesquière.
Mais combien d’années cela peut-il durer ? peut-on utiliser indéfiniment un héritage ou ces nouveaux créateurs ne participent pas en fait à la création de nouveaux codes ?
 
Les années 90 ont célébré l’ère du fameux couple créateur / PDG. Ne sommes nous pas en train de changer d’ère/air ?
Dans les quelques années à venir, une flopée de créateurs « (pré)historiques » sont amenés à être remplacés : Rykiel, etc… Les Galliano, JPG, et même Marc Jacobs feront figure de dinosaure, fashion dinosaure, mais dinosaure tout de même !
Quel sera le poids des groupes financiers à force de tirer à tout crin sur le marketing, parfois au détriment de la création ?
Quel sera alors le visage de la création ? Des marques de mode ?
 
Enfin, un dernier point, j’ose imaginer que les années à venir vont célébrer un retour à plus de sens. Pas moins de consumérisme, mais un consumérisme réfléchi, assumé. Nous sommes à la fois de plus en plus individualistes, on se protège, et en même temps c’est en protégeant son entourage, son environnement qu’on vivra mieux. Nous entrons alors dans une véritable quête de sens, qui pourra peut-être contrer le poids des masses, des grands groupes, du mercantilisme au profit de plus de création, d’artisanat, de beau, de personnalisation,….
Et la création sera forte….
 
On doit que la France n’est plus dans le savoir-faire, c’est déjà dépassé, mais dans le savoir-faire rêver…
Et moi, je rêve….
Et vous,mes anges, qu’en pensez vous ? Et qu’est ce qui vous fait envie ? A quoi rêver vous ?

Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Retour à l'accueil
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés